Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

La botreule

22 Octobre 2013 , Rédigé par Olivier Chambosse Publié dans #Cardzîre

La botreule

Une botreule ou botrelle, selon la prononciation locale, c'est une personne de petite taille, de sexe féminin.

La botreule
La botreule
La botreule
La botreule
La botreule
La botreule

Pour désigner un homme de petite taille on utilise les termes de botrelâ ou de boteriaud. Tous ces termes viennent du vieux français boutrel, crapaud, ce batracien au repos paraît en effet très court sur pattes.

Au contraire, le bottacul, que l'on pourrait écrire botte-à-cul doit son orthographe à l'image très parlante d'un individu dont les membres inférieurs sont particulièrement courts ce qui fait que lorsqu'il chausse des bottes elles lui montent au dessus du genou.

Il serait souhaitable de ne doubler le "t" que dans le mot bottacul pour respecter l'étymologie puisque le boutrel n'a rien à voir avec les bottes.

Signalons au passage qu'en Savoie, le bottacul appelé également tapacul, est un tabouret de traite d'extérieur, à un seul pied central (idéal pour les terrains en pente), doté d'une bride de cuir permettant de se déplacer de vache en vache avec son siège solidement attaché aux hanches, les deux mains restant libres pour transporter les seaux. Le tabouret de traite du Pàys du Tseu, le chèlon (dérivé du vieux français sèle, siège sans dossier, du latin sella, siège) est doté de 3 pieds et n'a pas de courroies ; il faut dire que la traite à l'extérieur n'était pratiquée qu'assez rarement.

 

Et si la botrelle vous a remis en mémoire Théodore Botrel, je tiens à vous préciser que cet auteur incontournable de chansons populaires (la Pimpolaise est la plus connue) était de petite taille si l'on en juge par la photo tirée de lui et sa première épouse vers 1900 ; on aurait sans doute pu le traiter de botrelâ, mais la plume de Botrel était bien trop acérée pour s'y risquer.

Vous avez sans doute souri à "la plume de Botrel" en pensant à l'expression relative à un individu très désargenté : "Ôl est tsardzi d'sous cment un crapiaud d'pyeumes !" Il est chargé d'argent comme un crapaud de plumes !

 

Dze rvindrai un d'ces dzos p'vous causer d'eun aute mot du Tseu.

L'Olvî d'Vaux

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Tant-Bourrin 23/10/2013 07:31

Un tabouret à un seul pied ? Fichtre, il faut faire gaffe à ne pas mettre l'assise vers le bas ! :~)

Andiamo 23/10/2013 11:05

T-B ça existe c'est ce qu'on appelle le "tabouret marocain" si je ne m'abuse Docteur.

Eric 22/10/2013 15:50

A Trivy, j'avais noté "sitelle" pour désigner un tabouret à traire, et "selle" pour un tabouret ordinaire.

Olivier de Vaux 14/02/2014 17:20

En effet, il y a un joyeux mélange entre la sitelle, chitelle, le sèlon, chèlon et la chelle. Au dernier cardzot d'Seuvgnon plusieurs patoisants ont soutenu que le chèlon était un petit banc pour poser ses pieds, que la chelle était le tabouret de traite et que la chitelle était le tabouret classique c'est-à-dire la tsire (ou tsère) sans dossier.

Andiamo 22/10/2013 11:25

Dans les usines les petits avaient droit au doux sobriquet de : quart de bock ! Déjà qu'un bock c'est un bière servie dans un verre ballon , alors le quart tu imagines ?