Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

Le r'lodze du Père B'nat

6 Août 2013 , Rédigé par Eric Condette Publié dans #Textes

Le r'lodze du Père B'nat

Cette petite histoire en patois treuvijaud (de Trivy) est librement adaptée d'un récit anonyme rapporté par Jacques Roy dans Les Contes de Panurge (1949).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

michel lapalus 06/08/2013 10:52

Te t'leuvros, t'alm'ros, y s'ro ti pas du conditionnel? C'est du moins le cas dans le coin de Matour. Chacun a ses petites différences; pour l'imparfait par exemple on dit " ô travaillo" à Trambly et""ô travailleu" à Matour.

Eric Condette 12/08/2013 19:26

Bondzo l'M'tsi,

Je ne suis pas suffisamment qualifié en linguistique romane pour en tirer des conclusions indiscutables, mais il me semble que, logiquement, plus on se rapproche de Matour et des communes situées plus au sud, et plus on se rapproche du domaine francoprovençal "dur".

A mon humble avis, le reste du canton possède par ailleurs beaucoup trop de traits francoprovençaux pour qu'il ne s'agisse que de pures "coïncidences".

Continuons nos investigations sans a priori, et sans doute trouverons-nous la solution. En tout cas c'est ce que je souhaite.

michel lapalus 12/08/2013 16:28

Dans les Contes de Jean-Pierre de Louis Mercier (patois de Coutrouve-Roannais) :
"Piarre la Goyette éteut"....page 2
"Piarre la Goyette fréquenteut la Marie Teuro".....page 4
C'man à Mato....Que faut-il en tirer??

Eric Condette 12/08/2013 15:07

"O travailleu" à Matour semble s'écarter un peu des formes bourguignonnes habituelles; s'agirait-il d'un plus ancien "travailleuve" ou "travailliève" (du francoprovençal)?

Olivier de Vaux 06/08/2013 15:02

I m'chimbe que nos sans dvant un condichonnel que dvrot pas éte itié vu qu'ôl est pas dans l'teste français : te t'leuvras, t'alleumras srint pyus corrects. Ah vain diou, y'est bin difficulteux ! Mas, y-z-y fait ren, y'est eune brâve ptiète histouère ; dz'en ai arri eune verchon en occitan, si y vous dit.

Olivier de Vaux 06/08/2013 09:50

L'ptiet Martelet, ôl arot aiju meilleur compte à travïlli vés un martsaud obin un tonneli, vu cment ô s'appeule. Bon, faudrot nous envyi quèques histouères, voutés qu'nous lisant.