Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

Prequa don qu't'a pas écorné stu frâgne, l'an passé

4 Avril 2014 , Rédigé par michel lapalus Publié dans #Cardzîre

Prequa don qu't'a pas écorné stu frâgne, l'an passé

Prequa don qu't'a pas écorné ton frâgne, l'an passé ? Pourquoi n'as-tu pas ébranché ton frêne, l'année dernière ?

Nos a pu le temps achteûre ! Y é trop de travail, nos y gagne pu ran. On n'a plus le temps maintenant. C'est vraiment trop de travail pour un maigre résultat.

Qui qu'i an mandzi st'hiver, tes tseuvres ? Elles ont mangé quoi, tes chèvres, cet hiver ?

I an mandzi du fouan, c'man les vatses. Y é fini d'fare d'la feûille ! Elles ont mangé du foin, comme les vaches. C'est fini de "faire de la feuille".

Ce petit dialogue date de la fin des années 1950. La photo ne représente pas un frêne, mais un charme (un tsapreune). Ebranché tous les 6 à 8ans en septembre (au moment où les fleuilles sont encore bien vertes) à une hauteur de 2 à 3 m, l'arbre fournissait bois de chauffage et fourrage.Les fagots garnis des feuilles séchées étaient distribués aux chèvres et aux brebis en hiver.

Cette méthode de culture des arbres avait un excellent rendement : deux fois plus qu'une forêt ordinaire. Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, une durée de vie supérieure.

Ces arbres, appelés trognes, têtards, écornats étaient très nombreux. La preuve : une collecte a trouvé près de 200 mots pour les nommer sur le territoire français.

Les trognes ont-elles encore un avenir ? Le patois a-t-il encore un avenir ? Peut-être si chacun trouve sa place. Mais qui se soucie des saudzes têtards ou des mots du patois ? Seules quelques personnes tentent de planter arbres et haies ou d'écrire le patois.

Il arrive de temps à autre des petites surprises. L'auteur du livre sur les trognes nous indique que les mots "plesser" et "plessage" ont été réintroduits en 2009 dans le dictionnaire de l'Académie française. Deux mots qui viennent tout droit de piéssi qui signifiela haie, mais aussi couper, élaguer la haie.

La haie : boutseûre, beuchon, piéssi, tuison, suizon, trasse.....Bien sûr, l'Académie française n'est pas très au courant de ces mots là... !!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

L'Eric 04/04/2014 13:09

Super la nouvelle présentation du blog. Un petit bémol , néanmoins, concernant l'article de Michel: on ne doit pas dire "un tsapeurne" mais "eune tsapeurne" car ce mot est normalement féminin (de CARPINA).

Le Dsveux 04/04/2014 13:15

Faudrot y woî d'pllus prés, y'est pt'éte eùn âbre "dioïque", cment y djant, çhtés qu'ant été us écoles !

le m'tse 04/04/2014 09:41

Pas mal, la nouvelle présentation; la photo du paysage arrive sur l'écran, sans doute l'effet printemps. Photo du Charolais?
Radio Cactus! Radio Cactus!! Cré bon diou, va falla se sorti du yé. Dze crâ qu'i volan la mô des vious...!!

Le Dsveux 04/04/2014 09:52

Presque, c'est une photo que j'ai prise près du village de La Vineuse, le hameau s'appelle à Béné, on est donc déjà en Clunisois.

Le Dsveux 04/04/2014 09:30

Heureusement qu'il y a encore quelques paysans qui "font la trogne" en plus de ceux qui voient la leur rougir ! Blague à part c'est vrai que, matériel aidant, il y a encore pas mal d'agriculteurs qui s'occupent de leurs écornâs dans le coin.

Andiamo 04/04/2014 08:53

Mais que restera t-il de tout ça dans seulement vingt ans ? Déjà ton patois, si des gens comme toi ne s'en occupaient pas, ce serait une langue morte ! Merci Olivier.

Olivier de Vaux 04/04/2014 09:25

Heureusement que j'ai quelques bons copains pour "m'adzuer" (m'aider), ainsi l'auteur de cet article, qui est de ta classe ou pas loin. Tu vas pouvoir bientôt écouter des patoisants, je me suis lancé dans une nouvelle aventure avec une radio locale, ça démarre la semaine prochaine.