Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

Le tsmin des amoreux

17 Mars 2015 , Rédigé par Olivier Chambosse Publié dans #Textes, #Ateliers

Le tsmin des amoreux

Ôl est pâssi su ma !

C’est à l’occasion du 70e cardzot de Seuvgnon que nous avons peaufiné le petit texte qui suit, né de l’examen d’un sens bien précis de « ma » (moi), à savoir ma propriété, ma terre, mon domaine.

La Dzâne  étsvéchot1 des carottes rodzes quand sô gârs s’est envni ; ôl ‘tot tot ébrâdzi.

- L’gârde barrîre a enco rcmenchi, la mère ; ôl est pâssi su ma sans m’y dmander, çhtu cop ô va woî cment que dz’m’appeule !

L’Gllaude étot rmonté cment un rlodze qu’avance, ôl a attrapé son calot, apeu ôl est parti à pîd vés la ptchète maijon du gârde. Mâs l’gârde y’étot pas. Y’avot sa feunne, la Fernande, eune papioulée qu’awot l’air que l’temps li deûre.

- Quoî don qu’ôl est l’Dzouzé ? qu’ôl a dit à la Fernande qu’awot pas bié embotné sa bllaude.

- Au bistrot, l’soulon, peurqua don, qu’alle fait, qui qu’te li voux ?

- Y’est l’deuxième cop qu’ô passe su ma audzord’heu p’arriver pllus vitement à l’aubéérdze, apeu, tôdzot sans m’y dmander !

La Fernande a boffé un bon cop apeu alle a dit au Gllaude en lu peurnant la main :

- Faut t’vendzi, Gllaude, apeu deux cops arri. T’vas passi su ma, sans m’y dmander, cment çan vos srez quittes !

 

L’Dzouzé a pâssi sur l’Gllaude deurant bié des añnées. L’Gllaude apeu la Fernande y ant trouwé leû compte,  du cop la travéérse est dvenie un brâve ptchet tsmin bié prope quoîque nos arot pas trouwé eùn amoreux2 ! Çpendant, sans qu’nos àyins pouyu sawoî cment qu’y s’est fait, çtu ptchet tsmin, tot l’monde l’applot le tsmin des amoreux… miñme le Dzouzé !

 

étsvéchot: du verbe étsvéchi, effeuiller, retirer les fanes. Parmi les variantes locales de ce verbe signalons étsuetter (les fanes sèches sont appelées tsouets, tseûs, tsuettes, chouets).

 

amoreux: Ce terme a longtemps désigné le chardon, emblème de Marguerite de Flandre, épouse de Philippe le Hardi. Pourquoi ne conserverait-on pas cette désignation ô combien bourguignonne du chardon, symbole d’amour indéfectible, de fierté et de fidélité.

 

 

 

Partager cet article

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cacou 06/04/2015 12:13

je suis tombé sur cette histoire en inscrivant "Quiller" dans la case recherche. Je voulais savoir si ce mot qui n'existe p

Cacou 06/04/2015 12:07

Je suis tombé sur cette histoire après avoir écrit "Quiller" dans la case "recherche" de la page de garde ... je ne suis pas plus renseigné pour autant. Ce que j'aurais aimé savoir c'est si le verbe quiller, que je n'ai pa .

le m'tse 18/03/2015 09:40

Bié beulle photo du peugne de tsa; y é arri le nom d'la "bardane"

Olivier de Vaux 06/04/2015 13:42

Quilli, en patois charolais signifie glisser : quilli sur la gllèce (yèce : la glace).