Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

Le Pére Noué, ôl a tsé à la r'vire

24 Décembre 2013 , Rédigé par michel lapalus Publié dans #Textes

Le Pére Noué, ôl a tsé à la r'vire

Le Pére Noué, ôl a tsé à la r'vire. Matan, qu'ôl avo quilli su l'arbe mòyie (mo-yie). Ô tsarràyo tot un tas d'affutiaus, de coloures , de plastiques, ran que des affaires à emboconné le monde. Le dzo d'aprés, tos les p'chons s'éssàyin u 100 m dos. Le Pére Noué, ô s'é nàyé dans la r'vire. Le Pére Noué, ôl é u fond de la r'vire. Cré bon diou ! Qu'ôl y tsome don... !!

Le Père Noël est tombé dans la rivière

Le Père Noël est tombé dans la rivière. Sûrement, qu'il avait glissé sur l'herbe mouillée. Il transportait tout un tas de choses de couleur et de plastique ; que des produits à nous empoisonner. Le lendemain, tous les poissons flottaient le ventre en l'air. Le Père Noël s'est noyé dans la rivière. Le Père Noël est au fond de la rivière. Cré bon diou ! Qu'il y reste... !!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie-Jeanne 27/12/2013 15:12

ol é bié dans la r'vire nous nous en mandzi que des bonnes tsouses qu'nous en fait nous
meime !! du bodin avo des pommes , du polets d'Bresse neurri aux paneuils de treuqui ,un bon fromadze de tsèvres de Treuvy pi un tartoyon de cerises le to arrousé d'un bon canon d'vin d'la cave du coin !!

le m'tse 27/12/2013 09:31

Bon rappel , Eric. Mon grand-père disait toujours "tsambe" quand il se plaignait de ses douleurs : "Hélà don ma tsambe".

le m'tse 26/12/2013 19:32

Y avo eune grousse faute de patois. Trés souvent, il y a dans notre patois, répétition ou redoublement du sujet. J'ai donc écrit : "Le Pére Noué, ôl a tsé à la r'vire" au lieu de "Le Pére Noué a tsé à la r'vire"

L'Eric 26/12/2013 21:58

Y étot pas eune faute. Yé c'ment çan qu'nous dians, obin qu'nous poux sovent dère. Yé point la madzie d'Noué, yé la madzie d'notés patois...

le m'tse 26/12/2013 10:37

Pour Andiamo : Dz'ain-me guère les Mocheu, les M'sieur....Boun-ne an-née et c'est vrai, à chacun son patois.
P'le dzouzet : Manyi le ramé, y é un biau cadiau p'le Père Noué. Ma, nos a vu pire. Y a des cops, pe r'méssi, y a fallu amené le sîn-ne, de ramé!!
Pour le Père Dzanvi : Dze crâ qu'le Père Dzanvi de la photo, ôl é pu solide sû ses dzambes épi arri bié pu biau qu'le Pére Noué

L'Eric 26/12/2013 22:12

Attention à pas se laisser influencer par le français:

Autrefois, on ne disait pas, dans la région de Matour en tout cas, les "dzambes" (terme calqué sur le français), mais "les tsambes", (mot dérivé du latin lyonnais: CAMBA, au lieu de: GAMBA).

Andiamo 26/12/2013 09:54

A mon avis l'barbu Coca-Cola avait dû lichtronner un max, et carburer au 13 degrés de déménageur, il s'est viandé comme une quiche, le pébron à la baille, à c't'heure il doit être sous l'pont de l'Alma avec la pogne de ma frelot qui fourrage dans le bémol du zouave !

M'sieur Lapalus à chacun son patois ) et bonnes fêtes.

L'Dzouzet 25/12/2013 17:20

Ves nos ,y'est bié malhreux, ôl a rétsappé à tos les traqnâs
Du cop ôl a versé eune pyeine rasse de beurdineries qu'les pourres gamins poyant pas les compter tant y z y en a. I'ant bié dzué dave les emballâdzes.
Ma dz'ai décopé la viande apeu les gâtiaux, dz'ai seurvi à boère, du cop dz'ai ren mandzi, dz'ai ren bu, y'a pyus qu'ma pe tot randzi, tot rméchi...is dreumant tos açhtheûre !

l'Père Dzanvi 25/12/2013 08:16

L'Père Noué de Coca-Cola avot beurdoulé c'ment çan pramou qu' sa grosse beuyasse l'empêtsot d'aviser quoi qu'o pousot les pids. Yé p'çan qu'ol a quilli, ç'tu beurdin.