Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

Mathilde est revenue

31 Mai 2013 , Rédigé par Olivier Chambosse Publié dans #Graphie

Mathilde est revenue

Bien sûr tilde est un substantif masculin mais la tentation était trop forte, pour annoncer son emploi possible dans le parler tseu, de faire référence à la belle chanson de Jacques Brel.

Nous connaissons le tilde en raison de son emploi dans quelques mots d'origine espagnole tels que cañon, señor ou doña qui se prononcent canione, sénior et donia. Ce qui est moins connu, c'est l'usage que les Bretons en font ; ils l'utilisent pour noter la nasalisation des voyelles. Nous pouvons faire le même usage de ce caractère diacritique de l'alphabet latin pour le tseu. Ainsi nous écrirons, pour noter et prononcer la nasalisation médiévale omniprésente en pays tseu :

  • eune añnée, (an-née), une année

  • s'accreuptoñner, (s'accreupton-ner), s'accroupir

  • la smaiñne, (la smain-ne), la semaine

  • la poueiñne, (la pouein-ne), la peine

Cela implique de doubler le n systématiquement pour ces mots.

Pourquoi se donner cette peine ? (Il faut utiliser les touches AltGr + é avant de taper le 1er "n"). Tout simplement pour éviter de voir l'ordre alphabétique des lexiques bouleversé comme lorsque l'on emploie le tiret, l'astérisque ou encore la lettre h pour scinder un mot afin de le faire prononcer correctement.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article