Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

Les néologismes du tseu

31 Mai 2013 , Rédigé par Olivier Chambosse Publié dans #Néologismes

Cet article est le premier d'une série qui sera certainement très longue et que l'on placera sous le "tag" (dans la rubrique) Néologismes.

Le vocabulaire figurant dans les différents lexiques du Pays du Tseu recense des mots anciens dont les plus récents ont plus d'un siècle d'existence.

Dès lors que l'on veut faire vivre le parler Tseu il est indispensable de forger un vocabulaire nouveau permettant aux gens du Tseu de parler de tout ce qui les entoure et que leurs ancêtres ne connaissaient pas : les sources d'énergie (l'énergie animale a vécu), les télécommunications, les moyens de transport, l'univers informatique, les innombrables biens de consommation qui nous entourent.

La création d'un bon néologisme n'est pas chose facile ; il est indispensable de lui donner un aspect tseu indiscutable, de le rattacher à une famille de mots permettant de le reconnaître facilement, de lui donner un caractère d'évidence indéniable. Si le néologisme est bon, il sera adopté, il vivra et il aidera grandement à faire revivre notre parler tseu.

 

Pour trouver des néologismes adoptés par tous il faut faire appel à chacun, confronter les trouvailles, demander à notre Académie* de statuer et de faire entrer ces nouveaux mots dans le dictionnaire de l'Académie du Tseu, que nous devrons établir dans les années qui viennent.

 

Afin d'éviter les mots isolés, que l'on ne peut rattacher à d'autres dont ils devraient être proches, il est important d'adopter une technique commune pour la création des néologismes.

 

Ainsi, des préfixes et des suffixes devront impérativement être définis, chaque mot nouveau devra être accompagné de sa famille (verbes avec leur participe passé, adjectifs). Prenons l'exemple du mot CARDZOT. Au départ il s'était agi de remplacer le terme d'ATELIER retenu pour désigner les réunions de travail des patoisants de Sivignon. On aurait pu patoiser le mot ATELIER qui dans le respect des règles de prononciation du patois charolais-brionnais serait devenu ATLÎ ou ÊTLÎ ou encore ATLÊ ou ÊTLÊ. Rien à dire, le mot aurait été correct, d'ailleurs il peut s'employer pour désigner le lieu de travail d'un artisan : l'êtlî du martsau, par exemple.

Cardzot, emprunté au patois mâconnais "cargeot" dérive du latin quadri ruga (quatre routes) qui a donné, carge, carruge et désigne un carrefour de quatre routes. Le carge (cardze en charolais) a désigné tout naturellement l'agglomération située sur un carrefour, la place publique, toujours à un carrefour, et puis insensiblement, sous la forme cargeot il a désigné une assemblée, une réunion de personnes. C'est dans ce sens que nous l'avons adopté à Sivignon.

Il est évident que l'adoption du mot cardzot implique l'adoption de toute une série de mots dérivés, pas encore adoptés "officiellement" et susceptibles de variations, dont je vous donne la liste, non exhaustive avec une brève définition précédée d'une étymologie.

Cardzonique n.m. (de cardzot et létroñnique) Forum de discussion, chat, blog.

Létroñnique, vous l'avez deviné, étant le mot tseu équivalent à électronique (encore un mot à faire agréer, tout comme létrique pour électrique).

Cardzotâdze n.m. (de cardzot + suffixe âdze) Action de discuter en groupe.

Cardzotâilli v. (de cardzot + suffixe péj. âilli) Péj. Discuter en groupe, sans efficacité, sans méthode.

Cardzoter v. Discuter en groupe, en réunion, de vive voix ou par écrit.

Cardzoteux, -euse n. Personne qui participe à un cardzot.

Cardzotrie n.f. Discussion en groupe, en réunion.

Décardzoter v. Mettre fin à une discussion, une réunion.

Recardzoter v. Refaire une réunion, organiser à nouveau un symposium, un séminaire, un colloque.

Je vous propose de vous pencher sur les mots suivants : ordinateur, clavier, souris, pavé numérique, écran. Mettez vos suggestions en commentaire et que vive le Tseu !

 

* Pour en savoir plus sur l'Académie du Tseu, cliquez ici.

Les néologismes du tseu

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Le Dzveux 13/09/2014 14:31

Eric, pourrais-tu traduire ce commentaire, s.t.p. ?

Le Dzveux 14/09/2014 15:08

Extra, bon, il n'y a plus qu'à l'effacer, mais je voulais être sûr, d'où mon appel à traducteur.

L'Eric 14/09/2014 13:35

Il s'agit soit d'une blague, soit d'une confusion fâcheuse entre le Tseu et la doctrine d'un certain philosophe chinois...
Traduction: (j'ai tout lieu de penser que l'auteur de ce commentaire n'est pas un "locuteur natif" car son anglais consiste en un verbiage creux et parfois incorrect; je suis donc obligé d'adapter.)
"Les néologismes du Tseu constituent la connaissance la plus ancienne et la plus rare dans l'étude des origines de toute l'énergie et de la puissance s'exerçant sur ("dans" aurait été plus logique, me semble-t-il) l'univers, et ces gens (c'est à dire nous, je pense) ont tout compris. Grâce à cet article, c'est comme si un nouveau chapitre s'ouvrait dans ma vie."
On peux dire que même si notre blog n'attire pas les foules, il n'en n'a pas moins un impact certain sur ce lecteur, (même s'il n'a rien compris à ton article.)

university of washington tours 13/09/2014 12:25

Neologisms of Tzu is one of the most ancient and rare knowledge of the study of sources of all energy and power on the universe and these people have understood it so good. Learning this article is like a new chapter in my life.