Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

Les mots du patois dans les lieux-dits de Trambly(suite)

2 Août 2013 , Rédigé par michel lapalus Publié dans #Toponymie

Les mots du patois dans les lieux-dits de Trambly(suite)

2 Lieux-dits de la carte IGN

Beauregard : Bieurga ...mauvaise traduction de bieurga en beauregard ; les paysans d’autrefois avaient d’autres soucis plus terre à terre que de s’extasier devant un beau paysage ! Peut-être à rapprocher du mot gaulois “briga” qui veut dire hauteur. En haut des parcelles, en forte pente, s’appelant “bieurga”, existe un petit replat.

Le Charmois : Les Tsapreunes...un bois de charmes, de charmille

Les Barres : Les Barres... les barres indiquent une cloture, une défense ( voir le mot barrière ) ; ici il s’agit du chemin des barres, tout proche de l’ancien château féodal de La Bussiére qui n’existe plus depuis longtemps. La Bussière (commune de St Léger sous la Bussière – San Dzi ) est un hameau en limite de Trambly)

La Belouze : La B’louze...indique un terrain fertile

La Brosse Caterin : La Brosse Catrine ....les brosses sont en général d’anciennes friches et catrine, peut-être un nom de famille

La Cense : La Cense...le cens était une taxe foncière payée au propriétaire de la terre, généralement le seigneur ou l’église

La Combe Louire : La Combe Louire... ??

La Tête à l’Âne : ??.. en patois, l’âne se dit plutôt bourrique ou baude, ici il s’agit d’un sommet de colline en situation sèche.

Le Bois d’Argo : Le Bos d’Argô....le bois de houx (agreule, argole en patois) situé près du hameau de Matour, En Argô

Le Champ Velet : Le Tsan V’let...Velet vient sans doute d’une parcelle appartenant à la villa (le domaine agricole) gallo-romaine, puis ensuite au seigneur féodal

Le Crot au Loup et le Crot des Tués : idem en patois...le crot, c’est peut-être le creux, mais étant situé en haut de la colline, c'est plutôt la crête (à Matour, le hameau de Crou est situé sur une hauteur). Difficile de savoir s’il s’agit d’une bataille contre les loups ou d’une bataille entre les hommes

Les Chassaignes : Les Tsassagnes...le bois de chêne (tsâgne) du gaulois “cassanos”

Les Chevrières : Les Tsevrires... le pré des chèvres

Les Grands Champs : Les Grands Tsans...une grande parcelle

Les Liennes : Es Yeunes...un terrain défriché (depuis longtemps)

Les Raterots : Les Ratrots...une friche, un sol peu fertile

En Vernay : En Vergne....un lieu humide planté de vernes ; l’aulne en français

La Vareille : En Ver-ye...peut-être un terrain humide, oû poussent peut-être les vernes

3 Lieux-dits du cadastre actuel et... napoléonien (vers 1830, voir en mairie ou aux archives départementales en ligne)

La Montagne : La Montagne... ici, la montagne est vraiment petite

Le Ravelin : Le Ravlin... peut-être le petit ravin ??

Champ Fransin : Tsan Fransin... ???

En Combe Robin : En Combe Robin...robin est peut-être un nom de famille

Le Prayoux : Le Pra-you...le pré, la prairie

Au négligeois: ...parcelle ayant sans doute appartenue à l’église, elle est située près des ruines d’une ancienne chapelle, peut-être qu'on pourrait traduire par en éyisa ou en éyidza. Parcelle limitrophe de la commune de Montagnyoù se trouve juste à côté « le nid d'oiseau »

Bois Verts : Les Bos Vreus... ?

En Moleroy : En Moleroi...de mouille (mollire) où l’eau affleure souvent au niveau du sol

Les Cruzilles : Les Creuzeuilles...fonds de vallée où coule un petit ruisseau

Les Genévriers : Les Dzenevris...indique un terrain sec

En Germain : En Germain... ???

Les Fremis : Les Fremis ....il n’est pas sûr qu’il s’agisse d’une location de terre ; mais peut-être d’une parcelle appartenant au “fermier”, c’est à dire au collecteur des fermages et taxes pour le seigneur ou le couvent. Un personnage détesté par les paysans à juste raison car il se payait grassement en exigeant beaucoup plus que fermages et taxes. On parle encore aujourd’hui du “fermier général”

Terre de la Grange : Târre de la Grandze...les domaines agricoles de L’Abbaye de Cluny étaient souvent appelés des granges

Aux Charmes : Es Tsapreunes...un bois de charme ou parcelle près de ce bois

La Praye : La Praye...le pré

Pré de la Motte : Pré de la Motte...la motte indique souvent un ancien lieu de défense ou encore un tumulus ou plus simplement une petite butte

Les Races : Les Rasses... ? les rasses sont des grands paniers ou corbeilles

La Vigne : La Veugne...planté de vigne autrefois

Les Bruyères : Les Brires...un lieu où pousse la bruyères (terre légère et acide)

La Vèvre : La Vaivre ... une parcelle humide

La Mardouze : La Mardouze ....ruisseau boueux, marécage, mare

Les Chambrettes : Les Tsambreutes... ? une maison d’origine féodale ou une variété de poires ou ... ?

Le Pas des Planches : Le Pas des Piantses...peut-être un pont de bois

Les Roches : Les Rotses....sans problème

Rocher de la Garde : Le Rotsi de la Garde... le lieu d’un ancien poste de surveillance ?

Champ Pellerot : Tsan Peul’rot....un manvais terrain caillouteux ?

Le Butin : Le Beutin...ensemble des choses que l’on possède, généralement en dehors des terrains. Alors le mot butin fait-il exception ici ??

Terre Plate : Târre Piate...à remarquer, car un sol plat est peu fréquent dans la région

Champ Chanut...Tsan Tsénut...peut-être un nom de famille ?

Pré de la Barrière : Pré de la Barrire...facile, bien qu’en général tous les prés clos ont une barrière, ce qui ne les distinguent pas des autres prés en leur donnant ce nom

La Roche Philibert : La Rotse Philibert ....un nom de famille

La Grenoyire : La Greno-yire...la mare aux grenouilles, c’est à dire une parcelle très humide

La Bèze : La Bèze... la petite rivière qui descend de Matour et va se jeter dans la Grosne. La même origine que le mot bief qui vient d’un mot gaulois “bed” signifiant fossé, canal, rivière. Il existe en Côte d’Or une rivière qui s’appelle La Bèze et traverse la commune de Bèzouotte

Le Vrena : Vrena... un lieu où poussent les vernes (les aulnes). En patois, le nom est féminin ( la verne). Pourquoi le a de vrena ? Peut-être un souvenir du francoprovençal où le féminin se note en a … ;

Peut-être une suite avec les lieux-dits jamais écrits, qui n'existent que dans les mémoires

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-Jeanne 03/08/2013 11:06

Ben vla des patoisants qu'prenant l'temps de travaillis !!

michel lapalus 04/08/2013 10:39

Y é pas bié maulézi; S'enfremé vès sa, se catsi du solé. Apeu y é pas défendu de faire pranire. Epi des côs, du matin tant qu'u sâ ...! Epi de faire des sondzes en patois....!!

michel lapalus 03/08/2013 10:52

Le charme se dit tsapreune en patois de Trambly-Matour. Il y a aussi le mot charmille qui évoque plutôt une haie ou un arbre seul. On trouve charmois ou charmoie dans le dico de Lachiver comme lieu où poussent les charmes. Mais en toponymie, on n'est jamais sûr à 100%

Olivier de Vaux 02/08/2013 22:24

N'en vla-ti des brâves noms ! Le Charmois serait la francisation des Tsapreunes ?

Eric Condette 02/08/2013 17:09

Beau travail! La micro-toponymie est souvent très riche d'enseignement, surtout lorsque la forme patoise de ces noms est encore connue.