Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

Le tréma est très malin

9 Juillet 2013 , Rédigé par Olivier Chambosse

Le tréma est très malin

Traditionnellement, et depuis le XVIe siècle le tréma se plaçait sur la voyelle suivant celle qu'il fallait prononcer. Ainsi on écrivait maïs pour ne pas dire mais. La règle n'était pas très homogène (voyez ici :http://mapage.noos.fr/mp2/tr_ma.htm ) et la réforme de l'orthographe de 1990 a permis d'apporter un peu de bon sens. Dans l'analyse parue au Journal Officiel (Edition des Documents Administratifs - 06 décembre 1990) on peut lire ceci : "Le tréma interdit qu'on prononce deux lettres en un seul son (exemple : lait mais naïf). Il ne pose pas de problème quand il surmonte une voyelle prononcée (exemple : maïs), mais déroute dans les cas où il surmonte une voyelle muette (exemple : aiguë) : il est souhaitable que ces anomalies soient supprimées. De même l'emploi de ce signe doit être étendu aux cas où il permettra d'éviter des prononciations fautives (exemples : gageure, arguer)."

Cette réforme orthographique nous conforte dans l'utilisation du tréma, en parler tseu, pour obliger le lecteur à prononcer la voyelle surmontée d'un tréma ou la voyelle suivante, plus classiquement.

Nous écrirons ainsi, sans porter préjudice à l'ordre alphabétique* :

- aÿanci prononcé a-yanci et non ai-yanci

- boÿau prononcé bo-yau et non boi-yau

- paÿsan prononcé pa-ysan et non pai-ysan

*En effet si vous écrivez a-yanci ou a'yanci vous propulsez cet arbrisseau en tête de lexique alors que d'aucuns le chercheront en vain en queue. Pas convaincus ?

Placez sur autant de lignes distinctes les mots suivants :

aveuyi

a'yanci

âgnon

abade

Maintenant, sélectionnez-les puis triez-les avec la fonction tri de votre ordinateur vous obtenez une liste alphabétique présentant une grosse anomalie :

a'yanci

abade

âgnon

aveuyi

Alors, ce lexique vous convient ? Ecrivez a-yanci, vous aurez le même problème.

Avec le tréma, placé sur le a ou sur le y, peu importe, votre arbuste sera à la bonne place dans le lexique.

En ce qui concerne le e muet final, il est préférable, comme en français, de ne pas lui ajouter un tréma, il est muet, qu'il le reste. Voyez sur ce point l'artice intitulé "de digramme en digramme notre grañmaire prend du poids".

Une autre utilisation du tréma est à signaler.

En français nous sommes habitués à dire :

  • balle et à prononcer tous les mots en -alle sans mouiller le double l,

  • belle et à prononcer tous les mots en -elle sans mouiller le double l,

  • colle et à prononcer tous les mots en -olle sans mouiller le double l,

  • bulle et à prononcer tous les mots en -ulle sans mouiller le double l.

Au contraire tous les mots en:

-ille, sauf une dizaine d'exceptions (dont les 3 principaux : ville, mille et tranquille)

-aille,

-ouille,

-eille,

-euille,

impliquent de mouiller le double l, du fait de la présence du i.

Mais voilà, au pays du Tseu beaucoup de mots ayant pour origine un mot français en -ouille ont perdu leur u et doivent se prononcer oye comme dans boy ou dans coyotte, or dans la langue française il n'y a pas un seul mot se terminant par -oille, on les écrit -ouaille.

Prenons la panouille de maïs ! Vous l'avez bien en main ? Elle se prononce pano-ye :

Si vous l'écrivez avec un signe de "coupure" (apostrophe, tiret ou astérisque) vous perturbez l'ordre alphabétique. (Cf. ci-dessus), si vous l'écrivez panöye ou panoÿe, vous dénaturez ce bel épi...

Heureusement le tréma va tout résoudre, étymologie, prononciation et ordre alphabétique : la panouille provençale devient panoïlle au Pays du Tseu.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Tant-Bourrin 09/07/2013 21:06

Très intéressant, mais je ne suis pas convaincu que le tréma sur "aiguë" relève de l'anomalie à supprimer : sans lui, il faudrait prononcer aigue, comme dans Aigues-Mortes. Il est juste là pour dire "attention, le u ne se fond pas dans le e qui suit... A conserver avec délectation, donc ! :~)

Olivier de Vaux 09/07/2013 21:42

Je crois bien que ces messieurs de l'Académie proposent de placer le tréma sur le u , ce qui donnerait aigüe, de même ils suggèrent de mettre un tréma sur le u de gageüre mais ils n'ont pas été jusqu'à l'écrire, les faux-culs !