Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

Ren pééirde !

7 Avril 2015 , Rédigé par Olivier Chambosse Publié dans #Textes

Ren pééirde !

Ne rien gaspiller ! Telle était la règle absolue dans nos campagnes. Il n'y avait pas de détritus, tout était recyclé, réutilisé, reconditionné. N'importe quel objet pouvait grâce à l'ingéniosité et à l'adresse de l'homme, devenir utile ou simplement beau.

Ren pééirde, y’étot eune règlle de vie. Tot pouyot seurvi, tot seurvot un dzo. Y’avot bin doux-quate dépotoîs su la commune, mâs y-z-y awot quasiment ren ddans.

Les pattes étint randzies dans eune bodze en attendant l’pattî qu’peurnot arri les piaux, les piaux d’lapins qu’avint stsi su l’envers, totes gonches à cause du boutson d’paille que les maintnot bié tendues, accreutsies à eune solive de la rmise.

Les mochaux d’fâr étint rmisis ensin sos eun appenti quoî qu’nos savot les trouwer quand i fallot arrindzi eùn affûtchau. Les pointes, les cllous rseurvint tanque à tanque, après qu’nos les ai éju rdreussis sur l’enclleume.

La ficelle de lieuse étot accrotsie à un cllou dans l’écueurie d’vatses, les fioûles étint empilées dans la cave à vin.

Miñme les quèques boîtes de conseurve avint eune vie après qu’nos les ait euvries. La boîte servot à tot : randzi, pûji d’ll’iau, caper les ptchets paus. Leutés cuèches étint arri bié cmodes pe rapatéchi, embouter deux mochaux d’bôs, faire pou és ûjeaux.

Dz’cause miñme pas du papî obin de tot ç’que nos pout breûler, nan, tot seurvot, tot pouyot seurvi, i fallot renque ééite assez dégourdi p’en faire la bonne usage !

Les poilus avint miñme su s’seurvi des douilles d’obus apeu de tot ç’qui trouwint pe fabriquer des briquets, des cutiaux, des encriers, des bagues… Chtés qu’sant rvenis d’la Grande Guerre, i’ant pas oublli ç’qu’eùne homme pouyot faire dave quasiment ren. Si is rvenint audzord’heu, dz’cras bin qu’en wòyant notés poubelles is dirint : « Y’est p’jeux qu’nos ans sacrifié notés vies, y’est p’arriver à çan ! ». Quand dz’pense à jeux, dz’ai honte de ç’que nos sans devnis, tos autant qu’nos sans.

 

Les poilus qui ont fabriqué dans les tranchées des objets magnifiques avec des matériaux de base très limités et un outillage dérisoire ont leur musée. Visitez le site du Musée du Poilu ou, mieux encore, venez voir le Musée à Sivignon.

http://www.museedupoilu.com/collection/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

L'Eric 10/04/2015 09:52

On ne parlait pas encore de" l'obsolescence programmée" en ce temps-là!

le m'tse 09/04/2015 09:17

Le roi PIB et son fils le GASPI règnent sur la planète. Produire, produire, produire....Toujours plus est leur évangile...Et nous suivons comme des imbéciles!! Il y a déjà longtemps mon père disait : "i va falla tseuilli" (il va falloir économiser). Hé oui, il serait temps de commencer. Question de survie!!