Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

La bête faramine

16 Janvier 2015 , Rédigé par michel lapalus Publié dans #Textes

La bête faramine

La bête faramine

 

 

_ Siti vos à bas mes ch’tits quinquins ,nos van causé su sa d’la bête faramine. Vos en avi ti pou ?

- Un p’tion...

- Na, ma dz’é pas pou, al vin pas tant qu’itié !

- Al corre pas aprés l’monde...

 

Acouti don ! Ste bête faramine, al é yamou su l’San Rigaud ; al pou voua tant qu’vé nos, pi tant qu’à Tsarolles, pi tant qu’u Biaudzolas, pi arri d’o qu’al vin, d’Solutré, ste piârre d’lé d’vant Mâcon. Al y a tsomé d’za quand y avo des tsvaus ; al éto arri tsvau tant qu’u dzo qu’des éboressis avin aqueulé des tsvaus yavo ; yavo, tant qu’is en crevin u pid d’la rotse ; ma leuille al en avo rétsapé, al éto devni bôrgne.

Asteur al poyo cori su les les piârres, y é les éboressis qu’avin pou ! al en fayo pas ben du ts’min, al a pri des aules ; y é man san qu’la traverse l’a m’né tant qu’u San Rigaud. D’yamou al avise tot !

 

- Qui qu’al mandze ?

- Al mandze pas l’monde, pas les ch’tits ; al mandze des oyesses, des tsatagnes, y li en fau pas bié !

- Al a ti un dâr ?

- Qui qu’a di san ? Al vou pas qu’nos meûrrin ! Y en a qu’ l’an vu su eune tseum’née, qu’y éto pe v'ni qu'ri quéqu’un p’le m’né en badoule. Ma san, dz’y pou pas crâre !!

'

Texte de B. L.  la bête faramine  en version modérée. Plutot Vergisson que Solutré peut-être, mais il y a beaucoup de bêtes faramines sur un grand territoire. Et de nombreuses cousines : la Vouivre, la Mère Engueule,etc ...

 

quinquins     enfants

tsomé        habité

éboréssis         chevelus, mal peignés

aqueulé        versé, benné

yavo       en bas

dâr         faux (symbole de la mort)

aules      ailes

badoule       cimetière

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

le m'tse 18/01/2015 10:34

Te sé bin que la bête faramine, nos a tsacun la sin-ne. Epi qu'y é bié c'man san. I manqu'ro pu qu'un dzo, nos trove l'ADN d'la bête faramine...!!

L'Eric 17/01/2015 11:41

La bête faramine ou le pteu d' Vregesson, y étot un rapeutret qu'avot devni pus fô qu'un aigle. Y étot bié l'râ des ujeaux! Apeu y fallot tote eune armée de tsessoux dvant qu'o sâ déstitué (cf. le récit de l'Abbé DUCROST publié dans les annales de l'Académie de Mâcon en 1888.)