Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le pays du Tseu

Quand les nonagénaires racontent...

9 Décembre 2014 , Rédigé par Olivier Chambosse Publié dans #Textes

Quand les nonagénaires racontent...

Des souvenirs d'hier, d'avant-hier, ou d'il y a bien longtemps, retranscrits le plus fidèlement possible, voilà ce que je vous propose dans ce petit billet sorti d'un cardzot pas comme les autres, celui qui s'est tenu à Marcigny dernièrement.

Poèris et pllessis

 

- Qui qu'y est don çhtés espéces de poères ?

- Ah, y'est des chtites mâconnes, des chtites poères mâconnes. Nos en fait guère de cas pasqu'y abonde tellement drot-là. Y en a pllein les pllessis, y'en pousse de tos les coûtés des poères. Tot l'monde les a greuffées, à présent y'en a des plleins pllessis. Apeu...apeu y fait du mau, y fait faire des trous és bééites, is passant l'nez p'mandzi les poères apeu is dévorant totes les traces. Ah bin, vos compeurnez, çan y'est temps d'y arréter çt'histoère...çt'histoère là. Faut tot l'temps ééite en train d'boûtsi des trous. Dz'ans bin mis des fîs d'fâr, mâs à fôrce d'pousser les fîs d'fâr sant tot détendus, is traiñnant par târre, alô is servant pus d'ren, vos voyiz bin !

 

L'breuquot

 

Y'en avot eune, un dzeu, qu'm'a dit :

- Dz'ai pas éju l'temps de vni pllus tôt, y'a fallu qu'dze meune la tseuvre u breuquot. Mon vieux, quante nos sans arrivées totes les deux, l'breuquot étot parti avé d'autes tseuvres qu'étint dans l'pàys, ôl 'tot pus dans so pré ! Dz'avos bin tseurtsi mais n'l'ant pas trouwé. Apeu l'lendmain matin ôl 'tot à la barrère, ô s'étot renvni la neit, tot su !

 

Les Morvandiaux compeurnint1 tot d'travioûle :

 

- Morvandiau, cobin ton viau ?

- Six smaines !

- Quel âdze qu'ôl a ?

- Trente francs !

1. Y s'est arrindzi dépeu ç'temps là !

 

Quelques mots brionnais glanés ça et là :

 

matsine : En Charolais la machine à battre était appelée la machine, à la française, alors qu'en Brionnais on disait la matsine, sans aucun état d'âme.

corner les trontses : variante de écorner les tronches. Les tronches ou trontses sont des arbres têtards qui étaient ébranchés tous les 6 ou 7 ans pour faire du bois de chauffage. En pays charolais c'est le terme d'écornat qui est utilisé. Cette pratique se perd avec l'utilisation des broyeurs.

bâcheur ou bâsseur : Seuil de porte. Le bas seuil s'opposait au haut seuil (le linteau).

fornâdze : Il s'agit d'une variante de forni, le fournil.

beuclâdze : Flambage du porc pour éliminer les soies résiduelles. Ce terme va avec le verbe beucler alors que le terme beucllâdze (beuçhâdze) va avec le verbe beuclli (beuçhi). Pour la finition du beuclâdze on utilisait des brondes de paille.

mner d'guéret : Opération consistant à ramasser la mauvaise herbe sèche d'une terre, à arracher les racines avec la herse à ressort puis l'autre herse et à brûler tous ces débris. La terre restait ainsi une année entière avant d'être de nouveau cultivée.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le m'tse 15/12/2014 17:14

Il faudrait quelques personnes motivées, un peu d'argent. Vu la situation actuelle, autant chercher une aiguille dans une botte foin! Mais, "il n'est pas besoin d'espérer pour entreprendre", du moins on le dit....Un peu de folie, peut-être....

L'Eric 14/12/2014 11:55

Le "pllessi" (ou pyessi), pour la "boutseur" est bien un terme caractéristique du Brionnais.Il serait intéressant de pouvoir cartographier son aire dans la région.

Olivier de Vaux 14/12/2014 15:05

Ah, il y en aurait des choses à faire ! De quoi occuper pas mal de gens à temps complet, mais ces gens nous font défaut, hélas !

serrurier à paris 14/12/2014 06:27

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement

Marité 09/12/2014 22:03

Des histoires à écouter juste en tendant bien l'oreille :-)
GROS BECS ch' l'Olivier